Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Tech Lab

Le Galaxy A71, un Smartphone au format Phablette plutôt réussie

Samsung Galaxy A71

Fin 2019, Samsung nous présente deux de ses meilleurs Galaxy de milieu de gamme, qui sont lancés début 2020. Il s’agit de l’A51 successeur de l’A50 et l’A71 successeur de l’A70 et objet de notre article d’aujourd’hui. Lancé à 469 Euros, le Galaxy A71, à l’allure d’une phablette, vient contrer les Smartphones Chinois haut de gamme que sont les Xiaomi Mi 9T Pro et Note 10, le Honor 20 Pro et également l’Oppo Reno 2. Sur un marché devenu de plus en plus concurrentiel, le lancement de la gamme des Galaxy A est une belle stratégie adoptée par le constructeur sud-coréen pour avoir une gamme intermédiaire de Smartphones entre celle des Galaxy S et des Galaxy Note, lui permettant ainsi de toucher une clientèle qui veut la marque, la qualité et les performances mais pas forcément des appareils haut de gamme.

Le Samsung Galaxy A71 remplie, en effet, ces 3 critères. Son design n’est, certes, pas innovant mais reste assez beau et bien fini, son écran Super Amoled, grand et bien calibré, est, sans surprise, parmi les meilleurs. Les performances de son processeur Snapdragon 730 associées à l’interface One UI sous Android 10 sont honorables, son module photos à 4 capteurs promet des clichés éblouissants et sa batterie de 4500 mAh lui confère une bonne endurance et une compatibilité charge rapide. A première vue, notre A71 a l’air du mobile intelligent parfait mais allons voir sa fiche technique plus en détails.

Une belle finition et un design XXL

Le Galaxy A71 ressemble beaucoup à l’A51, il est grand (163.6 x 76 x 7.7 mm) mais heureusement pas très lourd avec un poids ne dépassant pas les 179 grammes. Il est disponible en trois couleurs : Noir, Argent et Bleu prismatiques. Il embarque un écran de 6,7 pouces Infinity-O occupant plus de 87,5% de la face avant et surplombé de son fameux poinçon central qui abrite le capteur photo avant. Cette dalle XXL renferme également le capteur d’empreintes digitales assez bon mais qui demande tout de même des améliorations. Dommage pas de bords incurvés, ni de verre, ni de métal. Des matériaux nobles qui auraient pu donner plus d’élégance et un côté très premium à notre mobile. Les finitions restent, quand même, bonnes et soignées.

En tournant le Samsung A71, nous retrouvons un dos en plastique (polycarbonate) imitation verre avec de jolis reflets multicolores, le nom de la marque et en haut à droite, un module photos à quatre capteurs, un équipement photos désormais courant dans les Smartphones de la marque sud-coréenne. Là encore, nous regrettons la protubérance du bloc photo qui peut parfois déstabilisé l’appareil quand il est posé sur le dos. Sur les tranches, nous avons les boutons de verrouillage/déverrouillage, ceux du réglage du volume audio et un port USB-C, une prise mini jack 3,5 mm, un micro, une grille de haut-parleur et bien sûr un emplacement pour loger deux cartes nano SIM et une carte mémoire MicroSD. Pas d’étanchéité à l’eau et à la poussière…étonnant pour un Smartphone de 2020.

Côté audio, nous avons un unique haut-parleur d’assez bonne qualité à condition de ne pas le pousser à son maximum et une prise casque plutôt correcte qui peut alimenter les casques les plus énergivores avec un son plutôt puissant.

A LIRE : Le Galaxy A51… Le premier smartphone 2020 de Samsung

Un grand écran Oled : l’atout de l’A71

Comme vous le savez, Samsung n’a plus besoin de faire ses preuves en matière d’écran. Ses dalles Oled sont toutes très bien réussies et d’une excellente qualité. Pour le Galaxy A71, pas d’exception. Le géant coréen a choisi un écran d’une diagonale de 6,7 pouces, Super Amoled, au format 20:9, d’une définition Full HD+ (1080 x 2400 Px) et d’une résolution de 393 ppp. Un équipement solide pour un rendu plus que bon. La technologie Oled apporte un contraste infini et une rémanence quasi nulle et les luminosités maximale et minimale respectivement de 615 cd/m² et de 544 cd/m² permettent une bonne lisibilité dans toutes les conditions lumineuses même extrêmes. Pour le reste, la réflectance est à 45% donc assez bien maitrisée et le retard tactile à 60 ms pour un affichage très fluide.

Côté colorimétrie, en retouchant les paramètres par défaut, nous notons un delta E de 1,9. Pas très loin du zéro, ce chiffre nous indique que les couleurs affichées sont proches de la réalité. Nous notons également une température des couleurs de 6687 K tournant autour de la norme vidéo qui elle est à 6500 Kelvins. Bref, Samsung n’aurait pas pu faire mieux pour son A71.

Un Soc Snapdragon un peu décevant

Pour ses performances, l'appareil puise sa force dans un processeur Qualcomm Snapdragon 730 de 8 cœurs couplé à une mémoire vive de 6 Go et à un espace de stockage de 128 Go, extensible à 512 Go grâce à une carte microSD et pour assurer un bon graphisme, il embarque un GPU Adreno 618. Un équipement suffisant pour les multitâches du quotidien mais malheureusement pas pour certains jeux très demandeurs d’énergie où sa puissance et sa fluidité fléchissent. C’est dommage car le chinois Xiaomi Mi 9T, avec la même configuration, arrive à faire mieux.

Passons à présent au système d’exploitation Android 10 et à l’interface maison One UI 2.0 qui équipe le Galaxy A71. Ils forment un beau duo et nous proposent une expérience logicielle intuitive, fluide et très agréable avec des fonctionnalités certes pas innovantes mais très pratiques. Nous avons la navigation par gestes qui va certainement plaire à beaucoup, un mode sombre pour une belle économie d’énergie, le mode bien-être avec l’option " concentration " et un tas d’autres petites fonctions.

Un appareil photo à 4 capteurs

En plus de son superbe écran, le Galaxy A71 possède un autre point fort, son quadruple module photo avec une caméra principale de 64 Mpx ouvrant à f/1,8, une seconde de profondeur de 5 Mpx ouvrant à f/2,3, une troisième pour le mode macro de 5 Mpx aussi et une dernière caméra ultra grand-angle de 12 Mpx ouvrant à f/2,2. Dans la journée, lorsque les conditions lumineuses sont favorables, nous obtenons, avec le capteur principal, d’assez bons clichés malgré qu’ils tirent un peu vert le rouge. Avec le capteur ultra grand-angle, les photos souffrent d’une petite distorsion et de manque de piqué mais en définitif nous avons des clichés assez réussis. De nuit, quand la lumière n’est pas au rendez-vous, la qualité des images baisse un peu mais on arrive, tout de même, à immortaliser nos plus beaux moments…Et c’est ça qui compte !

Pour capturer des détails, le mode macro s’avère assez bon et peut prendre des clichés d’objet même à une petite distance de 5 cm. Le mode portrait est lui aussi réussi et propose un flou d’arrière-plan naturel et un bon détourage des sujets photographié. Côté vidéo, le Samsung Galaxy A71 peut enregistrer en 4K à raison de 30 images par seconde et en Full HD à 240 i/s et même à 960 i/s. Dommage que la stabilisation optique ne soit pas de la partie. Cela aurait apporté un vrai plus.

En ce qui concerne le capteur avant destiné aux selfies, il est de 32 Mégapixels avec un objectif à 26 mm et ouvrant à f/2,2. Il fait des photos belles et détaillées mais un peu trop lissées. Pour avoir de meilleurs résultats, il suffit de désactiver cette fonction.

Mais qu’en est-il de la batterie de notre téléphone Samsung ?

Pour alimenter le Galaxy A71, Samsung met un accumulateur d’une capacité de 4500 mAh qui peut tenir deux jours entiers même en usage soutenu avec jeux, navigation Internet, consultation de réseaux sociaux…et une fois déchargé, le chargeur compatible charge rapide de 25 Watts lui permet de retrouver toutes ses forces en un peu plus d’une heure.

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article