Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Tech Lab

Le Samsung Galaxy A41, un Smartphone compact, costaud et pas cher

Samsung Galaxy A41, Review Tech Lab

Après les très bons Galaxy A51 et A71, le constructeur sud Coréen continu sur la lancé et nous présente, en Mars 2020, le Galaxy A41. Successeur du fameux A40, il a tout pour plaire. Un petit format, une belle dalle de technologie Oled, un triple module photo arrière avec un capteur de 48 Mpx et une batterie imposante. Une bonne fiche technique pour un téléphone de milieu de gamme à moins de 300 Euros qui compte bien faire de l’ombre à ses concurrents.

Pour le Galaxy A41, Samsung garde les grandes lignes du design de l’A51 dans un format plus réduit. En effet, notre petit nouveau ne mesure que 149.9 x 69.8 x 7.9 mm pour un poids de 152 grammes. Dans un marché où les mobiles sont de plus en plus grands et lourds, on est bien content d’avoir un petit et léger mobile en main.

On retrouve, à l’avant, une dalle de 6.1 pouces qui occupe près de 86% de l’espace, une discrète encoche centrale qui abrite le capteur photo avant et un lecteur d’empreintes digitales sous le verre de l’écran pour le déverrouillage du smartphone. Au dos, une coque en plastique un peu cheap malgré de belles finitions mais parfaite pour loger le triple capteur photo.

Sur les côtés, on retrouve sur la droite, la barre de volume et les touches de mise en veille ; sur la gauche, les emplacements pour une double carte nano-SIM et une carte microSD et enfin en bas, la prise USB-C et le haut-parleur. Sur la tranche inférieure du Galaxy A41, on retrouve un haut-parleur de qualité très moyenne qui a tendance à saturer quand on augmente trop le volume et une connectique mini-jack 3.5 mm d’assez bonne qualité pour brancher un casque.

Pas de certification d’étanchéité pour notre appareil à moins de 300 Euros, mais à ce prix rien de surprenant.

Des performances honnêtes

Pas de processeur made in Samsung pour le Galaxy A41. Contrairement à ses prédécesseurs, il est équipé d’une puce Helio P65 accompagnée d’une RAM de 4 Go, d’un processeur Octa-Core (2 cœurs Cortex-A75 et 6 cœurs Cortex-A55) et d’une puce graphique (GPU) intégrée Mali-G52. Sa capacité de stockage est 64 Go extensible à 512 Go grâce à une carte microSD.

Avec cet équipement, le terminal mobile n’est pas un champion mais il fait quand même de belles performances en restant fluide et assez rapide lors de l’ouverture de plusieurs applications en même temps. C’est dans les jeux qu’il faiblit. Mais pour une utilisation classique dans le quotidien, le combiné fera amplement l'affaire

Un écran OLED bien calibré

Pour son Galaxy A41, Samsung a choisi un écran Super Amoled de 6.1 pouces de diagonale, une définition Full HD+ de 1080 x 2400 Pixels et une densité de 431 points par pouce. De belles caractéristiques pour un écran très bien optimisé surtout si vous le paramétrez sur le mode " naturel". Le Delta E moyen se stabilise à 2 et la température des couleurs à 6999 K. Le contraste est quasi infini comme sur l'ensemble des afficheurs de technologie OLED. Pour sa part, la rémanence est quasi nulle.

Côté lisibilité, c’est parfait aussi. La dalle permet une lecture confortable quelques soient les conditions de luminosité ambiante. Sa luminosité varie entre 1.9 et 616 cd/m² selon que vous soyez dans l’obscurité ou en plein soleil. Ajoutés à cela un retard tactile plutôt bon de 88 ms et une réflectance assez contenue de 47.5%.

Le point faible de cet écran est sa fragilité ! Le fait que l'appareil ait des bords ultra fins le rend sujet à la casse plus facilement. Une protection en verre trempé sera de rigueur pour éviter les chocs et la casse. Mais si cela doit arriver, pas de souci à se faire, le constructeur a penser à mettre les pièces détachées pour le réparer sur le marché des composants pour Smartphones et mobiles.

Un triple capteur photo

Pas de surprise pour l’appareil photo dorsal du Samsung A41. On retrouve trois capteurs. Le principal de 48 Mpx ouvrant à f/2, le second ultra grand angle de 8 Mpx ouvrant à f/2.2 et un dernier dédié à la profondeur de 5 Mpx ouvrant à f/2.4. Voyons voir tout ça de plus prêt.

Le capteur de 48 Mpx capture en réalité à 12 Mpx, quand il est réglé "par défaut". Ce type de capteur fonctionne en utilisant la technique de pixel binning qui permet de capturer plus de lumière en fusionnant 4 photosites en un seul. Les photos sont belles, légèrement lissée mais chaleureuses. Mais si vous changez le paramétrage, vous pouvez bien sûr prendre des clichés en 48 Mpx. Ils seront meilleurs qu’en 12 Mpx, contrastés, bien détaillés mais plus froid.

De nuit par contre, pas de différence entre le mode 12 et 48 Mpx. Les clichés sont moyens. Le lissage trop important prend malheureusement le dessus sur le piqué et rend le rendu grossier et ce malgré une bonne exposition.

Pour le capteur ultra-grand-angle, de jour, ça peut aller mais de nuit ça ne va pas du tout. Les clichés sont bien décevants mais rappelons-nous que le Smartphone est de milieu de gamme.

Côté vidéo, il peut filmer en Full HD à raison de 30 images par seconde mais la 4K n’est pas au menu.

Logé dans l’encoche en haut de l’écran, l’appareil photo frontal avec ses 25 Mpx et son objectif ouvrant à f/2.2 nous offre de bons clichés.

A LIRE : Le Galaxy A51… Le premier smartphone 2020 de Samsung

Une batterie petite mais costaud pour alimenter le A41

Alors que le marché des Smartphones propose de plus en plus de mobiles avec de gros accumulateurs de 4500 voire même 5000 mAh, Samsung se contente pour milieu de gamme d’une petite batterie au Lithium de 3500 mAh. Une autonomie qui parait ne pas être suffisante mais qui dans la pratique permettra aux utilisateurs les plus raisonnables de profiter de leur combiné pendant près de 3 jours sans recharge. Les autres devront passez par la case "recharge" au bout du deuxième jour. Un excellent score du essentiellement à une bonne optimisation (une puce Helio P65 assez peu gourmande en ressources et un petit écran).

Et pour parfaire le tableau, la fonction de charge rapide 15 W qui passera la batterie Galaxy A41 de 10% de charge à 100% en moins de 1h40. On regrette un peu l’absence de la compatibilité avec la charge sans fil mais pour un smartphone à moins de 300 Euros…C’est acceptable.

One UI 2.1 basée sur Android 10 pour une belle expérience utilisateur

Pour l’équipement logiciel, pas de surprise. On retrouve le système d’exploitation Android dans sa version 10 et l’interface (surcouche) One UI 2.1 de plus en plus utilisée par Samsung et très appréciée par les utilisateurs pour sa navigation claire et ses multiples fonctions de personnalisation. On peut changer les touches de navigation, activer le thème sombre ou encore choisir comment faire glisser le doigt vers le bas sur l’écran d’accueil. One UI nous offre aussi des raccourcis intéressants. Selon la durée et le nombre de pressions exercés sur le bouton de verrouillage, on pourra activer l’appareil photo, mettre en route Bixby ou encore éteindre le A41.

Seul petit souci, le lecteur d’empreintes digitales intégré dans l’écran. Il est met un peu de temps avant de détecter le doigt et déverrouiller le smartphone. Ce qui n’est pas le cas d’un lecteur d’empreintes digitales dorsal plus réactif et donc plus pratique.

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article