Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Tech Lab

Google : l'examen et la publication des nouvelles applications Android pourront être retardés en raison du COVID-19

Coronavirus, les mesures Google Play Store

Le flux régulier des nouvelles applications Android peut voir une interruption alors que Google met en œuvre des ajustements d'horaire de travail en raison du Coronavirus qui fait rage. Le géant de la recherche a annoncé que les développeurs pourraient devoir attendre plus longtemps que d'habitude avant que leurs applications soient examinées et publiées sur Google Play Store. Cela est du à la situation sanitaire difficile dans le monde à cause du COVID-19, de nombreuses entreprises conseillant à leurs employés de travailler à domicile.

Il y a deux ans, Google a ajouté une période tampon de trois jours pour l'examen des nouvelles applications après une attaque de phishing et a inclus une option pour certaines applis pour déclencher un examen manuel, en fonction du public ciblé et des données utilisateur spécifiques collectées. En 2019, la politique d'examen a été mise à jour, indiquant qu'une période d'examen d'une semaine peut s'appliquer dans des cas exceptionnels, et la situation actuelle cadre bien avec cette condition.

"En raison des horaires de travail ajustés en ce moment, nous connaissons actuellement des délais de révision plus longs que d'habitude. Bien que la situation évolue actuellement, les délais de révision des applications peuvent varier et peuvent prendre 7 jours ou plus." déclare Google

Il convient de noter que les applications déjà publiées peuvent déclencher une révision manuelle lors de la mise à jour, mais les critères exacts ne sont pas clairs. En règle générale, les Applis destinés aux enfants nécessitent une révision manuelle, mais de nombreuses applications de différentes catégories peuvent également en déclencher une.

A LIRE : Huawei s'attend à une baisse de 20% sur les ventes de Smartphones pour 2020

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article